Proposition:
La proposition de recherche devra avoir un maximum de huit pages. Les propositions excédant cette limite de huit pages ne seront pas considérées. 

La proposition de recherche devra comprendre:

  1. Une page couverture avec seulement le nom du projet et le nom de l’organisme qui fait la demande.
  2. Une introduction d’une page qui contient le contexte, un énoncé du problème et les objectifs du projet.
  3. Une description du projet de quatre pages répondant aux questions suivantes:
  4. Quelles seront les activités supportées;
  5. À quelles fins seront dépensés les fonds demandés à la branche canadienne;
  6. Comment est-ce que le projet proposé complète les activités existantes des chargés de projet;
  7. Quelle sera la valeur ajoutée, ou dans quelle mesure les activités proposées changeront la façon de faire des chargés de projet ou les communautés participant au projet.
  8. Un budget global du projet d’une page incluant les fonds demandés à la branche canadienne de la Fondation, les fonds déjà obtenus d’autres sources et le lien entre les deux.
  9. Une biographie d’une page de tous les (co-)investigateurs impliqués dans le projet.

 

Rapport final:
Les chargés de projet devront produire un rapport final dans les 60 jours qui suivront la fin du projet. Ce rapport sera rendu public sur le site internet de la Fondation et devra décrire:

  1. Comment les fonds ont été dépensés;
  2. Le travail accompli à l’aide des fonds.

Vidéos, images, bandes sonores et données récoltées, résultats obtenus et œuvres d’art crées dans le cadre du projet peuvent être inclus dans le rapport final.

La branche canadienne de la Fondation maintiendra contact avec les groupes de recherche qui ont été subventionnés par cette dernière et facilitera aussi les contacts entre ces mêmes groupes dans l’objectif de former à plus long terme une communauté de chercheurs qui travaille de façon créative dans les domaines du développement durable.
La proposition de recherche devrait être écrite pour un public qui a une formation en sciences, sans être expert dans le domaine exact de recherche.